"J'aimais extrêmement la lecture de bons livres..." Sainte Thérèse d'Avila, Livre de la Vie
Mes achats

Mes achats

Votre caddy est vide

Rechercher

Rechercher

ISBN : 9782204074773
Disponible
Référence : L901555
Date de parution : 2004
Format : 13.5x21.5
Nb de Pages : 220
Poids : 280 Gr.

29,00

Confirmation

Cet article a été ajouté dans votre panier - Voir mes achats

Présentation

Au long de cette recherche sur « ce que Thérèse de Lisieux doit à Jean de la Croix » dans son cheminement vers la perfection de l'Amour, on est frappé, de prime abord, par l'accord profond de pensée et de vie, qui ressort entre Jean et Thérèse. Leur communion spirituelle estmanifeste, non seulement sur le plan des grandes orientations de la vie spirituelle, mais aussi jusque dans des points plus particuliers de leur personnalités.


L'accord spirituel entre Jean et Thérèse ressemble plus à une parenté de père à fille ou même de frère à sœur qu'à une relation de maître à disciple. En plus de quelques affinités naturelles, on retrouve chez eux l'un des traits les plus caractéristiques de la spiritualité carmélitaine, à savoir l'intuition de l'Absolu de Dieu relativisant « le monde et ses richesses ». Ainsi du « Todo-Nada » de Jean de la Croix, du « Tout est néant » de Thérèse d'Avila et du « néant et de la vanité des choses passagères » de Thérèse de l'Enfant-Jésus.


Il n'est donc pas étonnant que très tôt, sans même encore le connaître, elle ait adopté la devise de Jean de la Croix : « Souffrir et être méprisé ». Lorsque à la fin de sa vie, Thérèse a déclaré qu' « Il est le saint de l'Amour par excellence », elle révélait qu'elle s'était « reconnue en lui ». Elle indiquait ainsi l'essentiel de ce qu'il a été pour elle.


Top